Source de la Creuse

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede MARTIN FRED » Lun 26 Mar 2012, 18:50

Bonjour à tous,
Voilà un peu des nouvelles toutes fraiches de ce week-end.
C'est à l'heure que le groupe s'est réuni au bord de la vasque, il y a plusieurs équipes qui se forment avec des missions bien spécifiques :
- pose d'une balise émettrice post S3
- Localisation en surface de la balise
- Film de la recherche du signal en surface
- exploration au plus loin selon deux directions :
- l'un doit seul tenter de franchir le S8 long jusqu'à présent de 105 mètres puis continuer vers le réseau principal atteint jusqu'à ce jour 1 seule fois par les siphons bis.
- deux autres doivent franchir S8 bis ( 100m ; -6) et S9bis ( 10m -2) et venir attendre à l'aval le plongeur solitaire puis l'aider à porter son matos pour la plongée du S10 et faire la topo des 250 mètres explorés précédemment.
Bon vous suivez, j'espère car après cela va se compliquer !!!!!
Donc au total 5 plongeurs : Bruno Loisy ; Yann Hulot ; Christophe Rognon ; Stéphane Guignard et moi
1 caméraman : Maxime de Giampetro
2 Topographes : Denis Motte et un copain.
Nous voilà donc parti sous l'œil de la caméra, le petit train s'organise dans les siphons, la balise est posée post S3 comme prévue mais elle ne semble pas fonctionner, de la buée à l'intérieur, la diode qui ne s'éclaire pas, malgré tout nous la laissons branchée et continuons le parcours.
Post S4 on se reconditionne ne gardant que le matos des 3 plongeurs prévus pour la parti post S5 soit Christophe ; Stéphane et moi. Le portage se passe sans problème.
Je pars vers le S8 principal alors que Stef et Tof prennent la route du réseau bis. Ces derniers franchissent S5-6-7-8bis-9bis et ont la haine de voir qu'un nouveau siphon leur barre la route avant mon terminus. La rage au ventre ils décident de rentrer.
De mon côté, j'arrive à mon terminus à 105 mètres raboute mon fil et part en première. Un virage et une remontée brusque me voilà dans une cheminée claire où je vois de l'eau en mouvement. Effectivement je fais face à une cascade de 2 mètres alors que je suis toujours sur une margelle du puits avec 2 x 7litres + 1 x 4 litres mon bobinot à la main, moment de finesse me voilà en haut. La galerie continue en lac me laissant présager un siphon en cas de niveau plus important, je décide donc d'équiper cette partie en fil. La galerie est suivie sur une poignée de mètres avant de voir la totalité de l'eau sortir d'un soupirail bas interdisant le passage, je dois donc m'élever et franchir en opposition à 2.50m de haut je n'ai plus que 2 X7 litres. Au delà la rivière se poursuit 0.6 de large pour 3 mètres de haut ( cela dois taper en crue). Je décide d'aller voir sans matos réalise donc environ 100 depuis la sortie du S8, puis 30 mètres de 4 pattes me conduisent à un nouveau siphon. Je n'avais pas imaginé un parcours aussi complexe. Je retourne donc à mon matos et me charge d'un bloc et des palmes, un autre voyage me fait mener le reste.
Le siphon est beau dans le courant, j'avance sur 40 mètres avant que mon détendeur se mette à fuser, je ne saisi pas d'où vient le schmilblick et préfère fermer la bouteille. Je sui à 1.5 mètres de profondeur il me semble voir un voute je tente d'avancer encore sur quelques mètres pour savoir s'il ne sort pas. Et bien non il semble même replonger, merde cette fois je dois rentrer.
Je rembobine donc jusqu'à mon dernier amarrage, coupe le fil, me casse. A nouveau les 30 mètres de 4 pattes et au moment où je fais face à un ressaut le deuxième étage de mon détendeur se désolidarise du flexible, cool au moins je sais où est la panne !!!!!
Je répare donc et cela semble marcher que faire ? Je décide de retourner au siphon, re 30 mètres de 4 pattes. J'arrive à mon terminus, raboute, jette les derniers mètres de fil de mon bobinot, je suis toujours sous l'eau. Je saisi le second, raboute et continue. La galerie descends à - 2.5 puis émerge au bout de 70 mètres, cool.
En me déséquipant j 'explore la galerie devant moi jusqu'à trouver les flèches tracées dans la glaise, j'ai fait la jonction. J'appelle Steph et Tof mais pas de réponse je trouve cela normal car j'ai explosé le timing sur un parcours que j'avais imaginé plus direct.
Il est donc temps de rentrer. Je débranche le cerveau et décide de ramener en un voyage tout le matos, j'y parviens. L'eau est bien troublée dans le S8, un amarrage en bas d'un puits me donnera quelques sueurs, faudra que je modifie la prochaine fois. Ensuite, ce n'est qu'une formalité agréable, se laisser porter, palmer tranquille.
A la sortie du S5 Je vois les sacs de portage vides mes deux compères doivent toujours être en explo. Perso je suis dans les temps cela fait 3h00 que je batifole en solitaire. Je décide de prendre le plus de blocs possibles mais suis finalement heureux de voir tout le groupe arriver vers moi. Après les descriptions des aventures nous poursuivons la séance photos commencée, récupérons le bloc et le 2 sacs au S5 et revenons tranquillement en papotant sous les flashs de Steph.
C'est bien fatigués que nous prenons le chemin du retour chacun est bardé de tout le matos stocké depuis la fin de l'année dernière, bouffe, blocs pleins, blocs vides, balise, piles, sac de survie, bobinots ....
Tout se déroule sans encombre jusqu'à ce que faisant la voiture balais dans le S1 je retrouve Bruno et Yann inquiets retournant vers le fond. Certes pas très rassuré je décide de continuer vers la sortie pour voir l'origine du problème. Je trouve un peu de matos dans le siphon attestant d'un peu de panique. arrivé en bout de corde je vois l'origine du problème, un amarrage du fil a céder et l'étroiture de sortie n'est plus localisée. Je me déleste du matos superflu et ne garde que le matos nécessaire pour retrouver la sortie. Je sors ma bobine de secours, retrouve la sortie, l'équipe, à peine sortie je demande dans l'urgence des blocs pleins pour mes camardes que je suppose en galère.
Immédiatement je repars avec 4 blocs, retrouve les copains derrière le S1. Il leur reste un peu d'air dans les blocs, leur donnant un bloc plein. Ils peuvent ainsi sortir la source. Il ne nous restera qu'à récupérer tout le matos éparpillé dans le siphon. Seuls manqueront à l'appel : 1 bloc avec détendeur et la pile de la balise.
Nous venons de passer 10 heures entre eau et air. 220 mètres de première.
Merci à tous ceux qui dans cette aventure portent les blocs toujours plus loin.
Fred
MARTIN FRED
 
Messages: 101
Inscription: Dim 2 Aoû 2009, 18:06

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede le gruissanot » Lun 26 Mar 2012, 21:13

sacret aventure ,bravo a vous tous ...mais ces explo a petit blocs ne sont pas pour moi :( ...et je vous les laisse volontiers :shock: ...merci beaucoup pour ce récit bien sympa ;) ,on aura p etre quelques photos par la suite ? amitié j luc .
le gruissanot
 

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede belu07 » Mar 27 Mar 2012, 12:59

Que d'aventure....
bravo a toute l'équipe
belu07
 

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede Invité » Mer 28 Mar 2012, 17:58

à vendre... : bobino de secours : :o
Invité
 

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede Clément C » Mer 28 Mar 2012, 21:30

Bravo Fred, et l'équipe qui va avec !
Clément C
 
Messages: 7
Inscription: Dim 12 Fév 2012, 20:01

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede Chalvet Laurent » Mer 28 Mar 2012, 23:52

De l'exploration bien vivante avec des personnes tenaces.

Bonnes explos au pays du Comté.
Laurent
Chalvet Laurent
 
Messages: 95
Inscription: Mar 9 Déc 2008, 00:39

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede Nico.be » Jeu 29 Mar 2012, 19:49

Bravo pour cette explo, chouette le cr ;-)
Nico.be
 
Messages: 191
Inscription: Sam 19 Avr 2008, 21:48
Localisation: Belgique

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede MARTIN FRED » Ven 30 Mar 2012, 06:38

Une petite photo de la zone d'entrée tirée d'un film de Magrit Hol.
Fichiers joints
L'ntrée.png
MARTIN FRED
 
Messages: 101
Inscription: Dim 2 Aoû 2009, 18:06

Source de la Creuse

Nouveau messagede titeuf » Mer 4 Avr 2012, 08:47

Merci Fred,
c'était une belle exploration. Malgré cette petite frayeur terminale.
A une prochaine.
Titeuf
Plongée spéléo ; plongée de daubots...
titeuf
 
Messages: 47
Inscription: Jeu 24 Avr 2008, 22:01

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede JP Baudu » Mer 4 Avr 2012, 09:43

Petit à petit ca avance
Belle explo
JP
JP Baudu
 
Messages: 451
Inscription: Lun 21 Avr 2008, 16:04

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede MARTIN FRED » Jeu 5 Avr 2012, 18:45

Pourtant j'aimerai avancer plus vite mais il y en a qui en profite pour prendre un bain.
549252_2496520391148_1797011894_1475736_275159111_n.jpg
Dans la Marmitte !
MARTIN FRED
 
Messages: 101
Inscription: Dim 2 Aoû 2009, 18:06

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede MARTIN FRED » Lun 16 Juin 2014, 19:28

Voilà un an et demi que nous attendions les conditions favorables à la poursuite des explorations à la source de la Creuse. Tout semblait réunit ce week-end alors samedi avec Christophe Rognon nous nous sommes retrouvés au bord de la vasque.
A 10h00 nous nous mettons à l’eau dans la vasque putride, un vrai bouillon de culture. Cependant, une fois la voute passée l’eau est limpide et la progression dans le S1 un vrai plaisir malgré notre chargement. Un premier bloc de 4 litres est abandonné dans le post S1. Dans la vasque du S2 Christophe peine à mettre ses palmes, de l’autre côté du siphon je l’attends en me demandant ce qui se passe, j’en profite pour me délester d’un bloc de 4 litres et récupérer le détendeur que j’installe sur un bloc déposé là pour la suite.
Le S3 est clair, le S4 un peu moins, la visibilité me permet tout de même de trouver dans les plafonds un bidon de sécurité emporté par une crue l’année dernière. Il n’a pas pris l’eau, il est plein de bouffe, c’est cool on va pouvoir se taper un gueuleton supplémentaire. Christophe sort de l’eau, nous faisons l’inventaire du matériel, pour nous apercevoir qu’il a perdu le kitounet de….bouffe et de topo. Faut donc faire des choix, on décide de poursuivre sans aller chercher le kit car nous n’avons pas la certitude de sa perte dans le S4, pour la bouffe la trouvaille va nous servir et pour la topo une partie du matos a été doublée et je l’ai encore sur moi donc direction vers le fond.
Devant le S5, nous prenons un peu de temps pour remettre en ordre notre matériel qui en 1 an et demi de stockage a pris quelques crues puis nous nous mettons à l’eau pour enchainer S5, S6, S7, et S8. Nous avons sur nous 2x6 ou 7 litres, 1x4l un gros bobinot de topo, un bobinot de première, un kit de secours. A la sortie du S8 nous escaladons la cascade et déposons un bloc de 6 ou 7 litres. Nous continuons vers le S9. Long de 70 m il est peu profond et très clair, nous abandons le dernier gros volume et partons avec 1x4l chacun.
La mémoire est sélective et je ne me rappelai plus ce ramping dans la glaise post S9, c’est bon pour le teint, moins pour les détendeurs. Nous voilà dans la galerie spacieuse jusqu’à sa zone terminale où à nouveau à plat ventre dans la glaise nous devons franchir la dernière étroiture.
Mais la vasque du S10 est là limpide et de belles dimensions. Christophe attache le fil pendant que je mets un peu de l’ordre dans mon matos boueux. Tout à l’air de fonctionner alors c’est parti, le siphon est magnifique, il commence par une verticale, pas de trace de glaise, le cheminement est clair sans ambiguïté. Je continue tranquillement en attachant le fil mais au bout de 65 mètres un effondrement de la voûte formant trémie dans un passage un peu plus étroit ne laisse qu’un espace réduit pour progresser, le casque frotte, la tête ne passe pas, faut que je déstructure tout mon harnachement sans aucune garantie de franchir. Je vois la suite au loin dans l’eau claire au moins 10 mètres où la progression serait possible. Je décide d’enlever un bloc triangulaire qui me gêne, il ne vient pas, la touille arrive, annulant la visibilité. Je décide à contre cœur de faire demi- tour et tente sans succès de contourner l’obstacle. Pour moi c’est la fin dans ce secteur…faut bien en laisser pour les générations futures seront peut-être plus petit que nous !
Sur le chemin du retour, je tente ma chance dans un siphon émissif, suite logique du réseau puisqu’actif alors que le S10 n’est qu’une cheminée d’équilibre. Ce S11 a la forme d’une conduite forcée, clair, agréable à plonger. Au bout de quelques mètres une cloche me permet d’émerger dans les plafonds, sans suite je dois replonger à -5. Un changement brutal de direction, puis au bout de 60 mètres alors que le conduit continue je tombe dans un épais nuage de touille, surement du à mes pérégrinations dans le S10. Ce brouillard ne tombe pas, la galerie est lisse je ne trouve rien pour amarrer. J’avance à tâtons dans les plafonds, les yeux au bout des doigts avec l’espoir de sortir mais rien, la galerie semble continuer et cela fait 40 mètres que je n’ai pu sécuriser mon fil. Je décide de faire demi-tour en rembobinant jusqu’au dernier point sûr. Je le double et rentre retrouver le topographe qui seul méthodiquement réalise les relevés. Nous rallongerons le réseau d’une centaine de mètres dans les galeries sèches et 160 mètres de siphon.
Le retour se fait tranquillement, le franchissement du S9 est un peu sport car seul un détendeur fonctionne correctement, l’autre ne fonctionnant qu’à l’injection, l’expiration étant bloquée. Après un repas léger, nous entendons Manu Ruiz et Steph Guignard venus à notre rencontre, oufffff ils vont nous aider à transporter nos lourdes charges. Merci à eux car là on aurait subi grave. Sortie à 20h05 sous le soleil.
Au final :
160 mètres de nouveaux siphons en 2 siphons.
Le siphon terminal mesure 65 mètres pour -11,5 ( le plus profond de la cavité) fin sur étroiture alors que cela continue derrière.
Le siphon intermédiaire dans la galerie mesure 160 m pour -5 arrêt sur rien si ce n’est la touille (non due à ce siphon mais au précédent).

450 mètres de galeries topographiées et il en reste encore.
Seule chance de poursuivre : Le contournement de la zone étroite en passant par le siphon intermédiaire chose que je tenterai la prochaine fois !!!!!!
Fred
MARTIN FRED
 
Messages: 101
Inscription: Dim 2 Aoû 2009, 18:06

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede jojo l'affreux » Lun 16 Juin 2014, 21:00

Merci Fred pour ce cr qui fleure bon le vécu viril et félicitations pour cette explo et votre opiniâtreté.

Que du bon pour les prochaines explos et le bonjour à toute la fine équipe.

Frank.
http://celadons.free.fr
Mieux vaut être en surface et déplorer de ne pas être au fond,
qu'être au fond et regretter de ne pas être à la surface.
Avatar de l’utilisateur
jojo l'affreux
Administrateur
 
Messages: 886
Inscription: Sam 19 Avr 2008, 19:05
Localisation: seul avec maman, dans un petit appartement, rue Saint-Lazare

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede JP Baudu » Mar 17 Juin 2014, 09:30

Ca fait plaisir de voir que cela avance malgré les rare fenêtres météo possible
Cocasse le coup du bidon de bouf
Bonne suite
JP
JP Baudu
 
Messages: 451
Inscription: Lun 21 Avr 2008, 16:04

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede JOEL ENNDEWELL » Mar 17 Juin 2014, 12:51

salut Fred

la boue ! la boue !
la SEXA te manque a ce point

cordialement

joel
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillant avant d'avoir l'air con..."
JOEL ENNDEWELL
 
Messages: 1243
Inscription: Sam 19 Avr 2008, 12:15

Re: Source de la Creuse

Nouveau messagede maxime » Mar 17 Juin 2014, 14:43

Le film, consacré à l'exploration de fred et consors, que nous avons présenté il y a 8 jours lors du congrès 2014 à l'isle sur le doubs, est maintenant en ligne.
ça ne vous permettra pas de voir les 10 sifons, mais enfin un bon bout quand-même.

https://vimeo.com/98375823

bonne vision
maxime
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves..."
Avatar de l’utilisateur
maxime
 
Messages: 204
Inscription: Sam 19 Avr 2008, 09:21
Localisation: L'hôtel d'Abyssinie et du Calvados réunis

Précédente

Retourner vers Explorations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités