Source du Bateau 2016 (Ardeche)

Source du Bateau 2016 (Ardeche)

Nouveau messagede JP Baudu » Dim 26 Juin 2016, 19:52

J’ai repris les explos au Bateau depuis 2011. C’est devenu le rituel du début d’été. En 2105 le terminus était porté à 1590mpour une profondeur de 106m. 1510m en dessous de -50m. La difficulté est surtout liée à la turbidité de l’eau qui passe de 2m au mieux dans la galerie du fond à 20cm. Quand on sait que les volumes sont ceux du réseau 1 de St Marcel, on comprend que l’on avance à tâtons dans le brouillard. C’est difficile d’imaginer l’ambiance à partir du Puits de 1350m. Certain utiliserait le terme de ‘’tas de pue’’. Il ne faut pas lâcher le fil 1 seconde…
En 2015, je m’étais arrêté sur la lèvre d’un puits. Je voulais donc faire une ultime descente dans cet inconnu.
Le 11 juin avec l’aide de Jean-Claude, Jean Paul, Manu et Laurent, je plonge pour préparer cette pointe et récupérer les deux balises qui sont resté 1 an à 600m et à 1350 m. J’ai de la chance, le fil est juste enterré profondément. Certains amarrages ont lâché mais le fil est là. À noter deux anecdotes sans conséquence. A – 80 m, à 1350 m, en redémarrant le propulseur un sac plastique jusqu’ici non localisé à la bonne idée de se mettre dans mon hélice. Je le dégage assez facilement, mais ça pouvait devenir vite compliqué. Au retour, j’ai cherché la balise à 600 m, je l’ai retrouvé sous 20 cm de limon. La vis est vite descendu à 0. Je sentais très bien les attaches de la balise. Il m’aura fallu les dégagés en coupant au sécateur les deux cordelettes en espérant que le fil ne se glisse pas dans la mâchoire coupante. C’est important d’avoir des gants humides voir des mitaines. Enfin bref, tout est prêt pour la pointe.
Le 25 juin. Nous sommes à nouveau presque au complet. Le matériel est acheminé par voie d’eau. J’arrive à pied. Nous travaillons en collaboration avec la réserve et cette année il faut une autorisation spéciale pour descendre au parking du camping des grottes. Nous nous sommes levés à 6h30 pour être à la fraiche. Le temps de m’équiper, il fait déjà chaud. Enfin dans l’eau. Je m’équipe tranquillement. JC vas déposer du matériel à -21m, dont mon propulseur de secours. Je croise à 50m de l’entrée JC et retrouve mon matériel impeccablement disposé comme j’aime. J’attrape mon propulseur de secours, dépose mon Nx 60 et prend ma batterie et une TX de décompression que je dépose à -51m. 13minutes âpres mon départ je débouche dans la galerie à -60m. Je suis dans le bon tempo. J’enchaine les repères, la cote 600m est vite avalé puis enfin le grand puits terminal. Mon esprit s’interroge sur la suite. Mais je suis toujours surpris par la capacité de l’homme d’oublier. -100m, je passe une étroiture entre des blocs et débouche dans une zone immonde. Bon j’y suis on fonce, enfin façon de parler, il ne faut pas lâcher le fil. Tiens le fil s’arrête la, mais ou est le dévidoir. 0 visi, dans la merde je retrouve un vague truc qui s’appel un dévidoir. Je dégage la cahoueche à tâtons et déclenche le propulseur toujours à fond, je sors de la visi 0 à … ok, je voie à peine le sol. Je prends une direction, mais je bute devant un éboulis, je fais quoi et merde j’ai perdu mon enchainement. Je ne suis pas au bon endroit. 50m déroulé en plus, profondeur -107m. Soit 270m au delà de -100m. Le retour est ambiance, ambiance. Mon premier palier est à -85m à 1350m, les minutes s’égraine... -56m, je mets les gaz. Dans ma tête je suis rentrée. Le fil glisse entre mes doigts, la visi est réduite. D’un seul cout tout s’enchaine, je sens une cahoueche entre les doigts, c’est déjà trop tard, je lâche la manette mais déjà le fil est profondément incrusté dans l’hélice. Je fais le bilan malgré cette visi de m… J’attrape mon deuxième propulseur, je prends la direction de la sortie au compas et je coupe le fil coté fond et met les gaz, le fil étant ramené par mon deuxième propulseur. Méthode à utilisé seulement quand on maitrise bien son matériel. Je m’arrête à l’amarrage suivant (environ 200m) , je coupe le fil encore fixé au propulseur et fait une grosse pelote puis je dégage pour sortir. Je suis assez serein sur ma redondance que je connais bien, puisque j’ai passé plusieurs fois le Ressel avec ce propulseur et avant de reprendre les explo au Bateau, j’ai utilisé ce propulseur à Marnade dans le S3. Il est important de plonger et valider sa redondance dans des conditions maximum. J’ai perdu un peu de temps mais je suis en avance de qq minutes pour le contacte fait par Laurent, mais j’ai 30mn de plus de palier.
Plongée 6H30
1H30 sous 55m de profondeur
Nouveau terminus 1640m -107m
4 heures de podcast d’humour France Inter
Multiples rotation de mes camarades qui prennent bien soin de moi.
Merci à la réserve et Denis Doublet, à Manu et Laurent Ylla, Jean Claude Defour et Jean Paul Zembalia.
JP Baudu
 
Messages: 449
Inscription: Lun 21 Avr 2008, 16:04

Re: Source du Bateau 2016 (Ardeche)

Nouveau messagede la philoche » Dim 26 Juin 2016, 23:15

Bravo chouchou une belle explo de plus. Le st Marcel profond devient compliqué.
la philoche
 
Messages: 216
Inscription: Sam 19 Avr 2008, 23:45

Re: Source du Bateau 2016 (Ardeche)

Nouveau messagede matmat » Mer 29 Juin 2016, 16:02

c est bien raconter mais c etait encore mieux dimanche quand on voyait ton visage hihihih!! belle premiere et belle experience !!!!!!
matmat
 
Messages: 38
Inscription: Mar 5 Mai 2015, 21:04

Re: Source du Bateau 2016 (Ardeche)

Nouveau messagede jean-claude » Ven 1 Juil 2016, 17:31

Avec Jp Baudu il n'y a pas de place pour l'improvisation tout est peser et valider bien en amont une démarche rigoureuse et plus que nécessaire pour allez plus loin dans ces explorations notamment dans l'exploration scientifiques de l'écluse et du bateau.
Sont équipe s'associe pleinement dans cette démarche chacun a sont niveau mes dans un réel esprit d'équipe et de partage JC
jean-claude
 
Messages: 16
Inscription: Ven 25 Juil 2014, 09:58


Retourner vers Explorations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron