Décès de Maurice Laurès

Décès de Maurice Laurès

Nouveau messagede jojo l'affreux » Sam 18 Juin 2016, 20:37

Maurice Laurès est décédé dimanche 12 juin, un dimanche gris où les aléas météos nous avaient contraints à reporter une exploration en cours. Il est des jours comme ça, qui n'augurent rien de bon.
Résumer Maurice en quelques lignes relève de la gageure.
Il était d'une génération qui avait connu la guerre (il avait échappé de peu à une rafle dans un cinéma de Montpellier, destinée à envoyer les jeunes français au STO) et qui partait en vélo faire de la spéléo, depuis Montpellier jusqu'aux piemonts des Grands Causses.
On connait Maurice pour la découverte de la Grotte de Clamouse, bien que son œuvre soit immensément plus riche, notamment dans l'Hérault et en Lozère.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiLqv7clLLNAhXEFJoKHabYBSMQFggoMAI&url=http%3A%2F%2Fwww.clamouse.com%2Findex.php%3Fpg%3Ddirect%26p1%3Dmedia-play%26p2%3D112%26p3%3Dlire-egalement-le-recit-de-maurice-laures-dans-la-presse-de-1947%26p4%3D1%26p5%3D1600%26p6%3D2062&usg=AFQjCNFouu9ahj3plc8zLTitRzObNMsnLQ&sig2=7VWBtrP8SCknBY_0KVLJyA

Il demeura un authentique inspirateur pour les générations qui lui succédèrent, après avoir été un puissant moteur pour la spéléologie régionale.
C'est lui qui s'attela à la publication des plongées de Henri Lombard, après son décès accidentel dans le source du Lirou, en 1950. Il prit aussi des photos lors de la première plongée souterraine entreprise dans l'Hérault, à la source du Lez en 1949.

Je me souviens qu'il déclarait, alors qu'il était nommé membre d'honneur de la FFS en 1997, "se considérer comme ces vieilles archives qui, au bout d'un certain temps, retombent dans le domaine public" en encourageant à avoir recours à ses services. Je n'y ai pas manqué. Le courant est vite passé. Il m'a raconté Henri Lombard, donné des courriers, des rares photos de ce pionnier de la plongée souterraine. J'ai profité de ses archives pour toutes mes recherches bibliographiques, de sa bienveillance et de ses conseils apaisants. "En matière de relations humaines, ne préjugez jamais de rien".
Je lui avais dédié une magnifique salle, sous le Larzac, au fond de l'aven Barnabé, explorée en 1994. http://www.plongeesout.com/sites/roussilon-pyrenees/herault/barnabe%20plan%20detaille.JPG
Maurice fait partie de ces vaillants spéléologues qui ont marqué mes débuts, imprimé leur "geste" sur le débutant que j'étais. Aujourd'hui, il a rejoint Claude Viala, Denis Dainat, René Roux, Alex Bournier et bien d'autres.
Je conserverai le souvenir de son regard, vif, brillant du feu d'une passion que ni l'âge, ni la maladie n'avait amoindrie.

Adieu Maurice.
http://celadons.free.fr
Mieux vaut être en surface et déplorer de ne pas être au fond,
qu'être au fond et regretter de ne pas être à la surface.
Avatar de l’utilisateur
jojo l'affreux
Administrateur
 
Messages: 886
Inscription: Sam 19 Avr 2008, 19:05
Localisation: seul avec maman, dans un petit appartement, rue Saint-Lazare

Retourner vers Actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron